Dépenses différées

un Exemple

• Gaspi et Pigeon

Un conseil

mensonges scandales

mensonges

   • projet Bayrou

   • projet Hollande

scandales

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

4 les mesures - 2 décentralisation

Gouffre financier

La décentralisation qui a été on ne peut plus mal maîtrisée, à été gouffre financier ! 30 ans

Quelques remarques relevées dans cet article :

  • Il y a beaucoup trop de fonctionnaires dans la fonction territoriale
  • Dans toutes les grandes villes, nous avons eu quasiment un doublement des effectifs
  • Le premier problème qui se pose est ce fameux mille-feuille administratif et politique
  • Nous avons une multiplication mécanique des phénomènes bureaucratiques, et cela à chaque étage
  • Il y a un tel abondement de subventions de l’extérieur que cela incite à la dépense. C’est un peu les soldes en permanence,
  • Par exemple :
    • Aujourd’hui quand l’on fait une piscine olympique dans un village de 5000 habitants, elle sera prise en partie par la région, en partie par le département et en partie par la ville.
    • La ville finalement ne paye que le quart, le tiers voire la moitié dans le meilleur des cas.
    • Ce qui incite fortement à la dépense
  • La gestion de la gauche est cependant dramatique. La gauche est au pouvoir dans les régions et dans les grandes villes depuis des années. C’est à elle que l’on doit cette explosion des effectifs, avec des bureaucraties incroyables
  • Par exemple :
    • A Paris, pour un problème de carrefour, de ramassage des déchets ou de sécurité, il y a peut-être dix services différents et personne n’est responsable.
    • Cela crée une complexité, une opacité et un surcoût pour le contribuable extraordinairement élevé.
  • Il ne faut pas se raconter d’histoire, tout cela c’est à la gauche qu’on le doit.
    • Si l’Etat central a tout de même fait des efforts de rationnement (même s’ils ont été mal conçus),
    • la gauche dans les régions a fait n’importe quoi pendant dix ans.
  • Pour résumer, quel bilan tirez-vous de plus 30 ans de décentralisation (commencée en 1981 par François Mitterrand) ?
    • 30 ans de délocalisation, mal conçue et mal gérée, explique en partie le gouffre financier dans lequel nous sommes.

Pourquoi il faut faire table rase de la décentralisation menée depuis 30 ans | Atlantico

Transfert de personnels

Normalement la décentralisation devait se traduire par un transfert de personnels de la FPNT vers la FPT.

Il n'en a rien été car les effectifs ont explosés dans les 2 cas :

  • de  70 % pour la fonction publique territoriale FPT
  • de 30 % pour la fonction publique non territoriale FPNT.

Celà n'est gère étonnant car pour qu'un tel transfert soit effectif  il aurait fallu

  • soit déplacer du personnel, chose très difficile voire peut être même non souhaité
  • soit en licencier dans la FPNT, chose impossible car fonctionnaires.

On peut légitimement s'étonner que les grands gestionnaires de l'époque, initiateurs de cette escroquerie n'aient pas pensé à ces difficultés. Ou bien alors on a laissé faire, ce qui est aussi grave.

Dans les 2 cas on sent l'application du principe de "après moi le déluge" on bien "pas grave, c'est l'état qui paie".

 

La vérité

Certes les intégristes ou ayatollah de la dépense publique, cancer hérité de l'idéologie marxiste diront :

  • il ne suffit pas d'affirmer quelque chose pour que ça soit une vérité.

A ceux là, nous pouvons répondre

  • il ne suffit pas d'affirmer que quelque chose est faux pour que ça le soit.

En tout état de cause, une chose est sûre :

  • le surcoût de la fonction publique est énorme, les chiffres parlent sans contestation possible
  • est-il normal que le coût d'une administration augmente plus de 2 fois plus vite que la population dont elle est sensée s'occuper.

Quelle entreprise subsisterait à une augmentation de son administration plus de deux fois supérieure à celle de ses employés.

Il faut vraiment être drogué à la dépense

  • pour initier et ensuite justifier et poursuivre une telle politique suicidaire.
  • et pour se moquer ainsi des générations futures.

Rappel des chiffres de ce gouffre

Les surcoûts annuels de la FP

SC_FP_PIB.jpg

Le cumul de ces surcoûts sur 25 ans de 1986 à 2011

  • plus de 1212 milliards d'euros

Réversibilité

Il est bien évident que lorsqu'un paquebot aussi énorme est lancé, il est très difficile de faire un tant soit peu de marche arrière.

Là encore les brillants décideurs de l'époque auraient été bien inspirés d'agir par étapes successives. Mais non c'est contraires aux lois de la pesanteur socialiste.

Il bien connu que lorsque l'on veut faire changer de trajectoire un gros navire ou un vaisseau spatial, il faut agir par petites touches. Mais ces connaissances trop vulgairement technologiques ne doivent pas être ne serait ce qu'abordée dans notre usine à profiteurs de la société qu'est l'ENA.

Gaspillage et irresponsabilité

Le premier problème posé est ce fameux mille-feuille administratif et politique.

Le nombre de niveaux de collectivités a engendré gaspillages et irresponsabilités :

Toutes ces divisions plus ou moins indépendantes accumulent en quantité des chefs, sous-chefs, sous-sous-chefs, ...

  • imbus de leurs personnes
  • ayant comme principal soucis de montrer qu'ils existent.
  • et de faire valoir leurs prérogatives
  • malheureusement pour cela il faut dépenser.

Le résultat d'une telle pyramide est une réunionite aiguë sans aucun objectif ni résultat.

Les mairies, conseils généraux, conseils régionaux, les associations pompent les revenus des corvéables.
Un tiers de ces fonctionnaires ne travaillent pas. Ils sont en doublon.
Ces emplois sont obtenus par copinage et/ou ratissage électoral.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 23/01/2012 @ 14:48
Dernière modification : 02/03/2012 @ 16:24
Catégorie : 4 les mesures
Page lue 668 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Cris le 28/02/2012 @ 16:48

Analyse intérressante bien qu'un peu subjective... le "Un tiers de ces fonctionnaires ne travaillent pas. Ils sont en doublon." est peu-etre de trop car non argumenté !

Il faut quand meme voir avec l'augmentation des effectifs de la FPT une demande croissante (et légitime..) de services des citoyens : crèches, espaces verts, aide aux personnes agées, associations... avec, en plus, une exigeance de qualité. Les services publiques sont devenus des produits consommables.

C'est pour cela que je me méfie des analyses qui compare une époque à une autre, en 30 ans les demandes ont bien evoluées ! sans parler de l'inflation qui rajoute une couche à tout cela.

Là où je rejoins totalement votre analyse, c'est sur l'état qui n'a pas joué le jeu en transférant bon nombre de compétences au collectivités locales sans forcément transférer ni les budgets ni baisser (ou tout au moins contenir) ses effectifs.

 
AIDE

Structure du site

ME : milliards d'euros

Vérités

déficit net 1981-1986

  61,9  ME, + 2,49% / an

déficit net 2007-2011

  175,3 ME, +2,03% / an

    pas 500 ME

Surcoût fonction publique

   1981-2011 : 1212 ME

pages

Fermer 1 Déficits nets

Fermer 2 dépenses différées

Fermer 3 fonction_publique

Fermer 4 les mesures

Fermer 5 affaires

infos

Fermer 1 infos

Fermer 2 candidats